top of page
Rechercher

GESTION DU STRESS | COMPRENDRE LE SYSTÈME NERVEUX POUR MIEUX AGIR

Une compréhension du système nerveux face au stress peut contribuer à une meilleure gestion du stress. Le système nerveux agit comme un tableau de bord dont la fonction est d’intégrer, analyser et traiter des informations qui proviennent du milieu intérieur de l’organisme comme de son milieu extérieur (l'environnement) pour envoyer des commandes adaptées vers les muscles, organes et glandes de l’organisme par l'envoi de signaux ultra-rapides, électriques et chimiques entre des cellules nerveuses (nos neurones). Cela va de la perception des sens (vue, ouïe, goût, odorat et toucher) aux actes moteur (mouvement), des processus du mental (mémoire, langage, intelligence, émotions,…) coordonnant ainsi l’activité des autres systèmes de l’organisme pouvant être mis au repos ou stimulés.


Il s’agit donc d’un réseau complexe de nerfs, de cellules nerveuses et de messagers (les neurotransmetteurs) qui font circuler les signaux et messages du cerveau vers les différentes parties du corps, et vice versa. C’est ainsi que le système cardio-vasculaire, respiratoire, digestif, hormonal et immunitaire sont sous l’influence du système nerveux. Avec le système endocrinien, le système nerveux contribue à maintenir l’équilibre de l'organisme et pour ce faire il a besoin de carburant (notamment via l’alimentation) mais aussi d’être soutenu par un mode et hygiène de vie adapté pour optimiser son fonctionnement.



Une compréhension du système nerveux face au stress peut aider à une meilleure gestion du stress. Pour faire simple, c’est au travers du nerf vague que le cerveau et les organes communiquent, régulant ainsi une grande majorité des fonctions automatiques de l’organisme (respiration, digestion, fréquence cardiaque,...). Le nerf vague agit donc comme un chef d’orchestre pour ces différentes fonctions sous l’égide du système nerveux autonome qui lui l’active ou la ralentit via les fonctions parasympathique ou sympathique pour signaler aux muscles du systèmes respiratoire, gorge, visage, ... de respirer, bien mastiquer,... contrôlant ainsi une multitude d'informations entre l’organisme et le cerveau. Notre système nerveux autonome possède donc deux "branches": le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique qui tous deux interviennent dans la gestion du stress.


Le stress est une réaction naturelle si elle n’est pas exagérée. Le stress peut se définir par des réactions, que ce soit au niveau émotionnel ou physique, face à une situation particulière ou à des facteurs de stress qui activent le système nerveux sympathique orchestrant la réponse de fuite ou de combat entrainant une dilatation des bronches, une accélération de l'activité cardiaque et respiratoire, l'augmentation de la tension artérielle & de la transpiration, la dilatation des pupilles et une diminution de l'activité digestive. Une suractivité du sympathique peut finir à la longue par épuiser les réserves et la vitalité pouvant entrainer une surcharge de l’organisme en toxines et déchets, des désordres digestifs, migraines, troubles du sommeil mais aussi irritabilité, anxiété, angoisse, perte de confiance en soi, addictions (alcool, tabac) voire même dépression.


Alors que le sympathique gère les réactions d'urgences en préparant l'organisme à l'effort, le parasympathique permet la conservation de l'énergie et l'accomplissement normal des fonctions de l'organisme après l'effort, le pouls ralentit, la respiration se calme, la digestion est activée.


Pour une bonne gestion du stress, il s’agit dans un premier temps de reconnaitre les signes du stress ainsi que comprendre ses origines afin de pouvoir agir dessus pour le gérer à l'aide de divers techniques qui peuvent être utilisées pour vous accompagner dans ce travail de compréhension et de travail sur soi.


En parallèle, renforcer la capacité de l'organisme et réguler le système nerveux peuvent aider à lutter contre les effets du stress.


Favoriser une alimentation riche en micronutriments pour se revitaliser & favoriser la production de sérotonine (l'hormone du bonheur) en misant sur :

  • du chocolat noir, du riz complet, des oléagineux pour les tryptophanes qui participent à fabriquer la sérotonine

  • des fruits, légumes, persil, ortie,... qui participent à la synthèse de la sérotonine

  • des noisettes, lentilles, champignons, graines de sésame, pour les vitamines du groupe B qui agissent sur le système nerveux

  • des bananes, cerises, abricots séchés, algues pour le magnésium pour ses vertus anti-stress en empêchant l'augmentation du cortisol (l'hormone de stress), mais aussi pour aider à l'assimilation de la vitamine C et du calcium

  • des fruits rouges (myrtilles, fraises, mûres,...) pour les anti-oxydants

  • du miso, kéfir, choucroute,... pour les probiotiques qui chouchoutent les intestins

  • de l'huile de colza, de chanvre, de caméline pour les omégas 3


Des plantes utiles * :

  • L'Ashwagandha pour baisser le taux de cortisol (hormone du stress).

  • La passiflore ou la Valériane pour les états anxieux ou les déséquilibres du sommeil.

  • La Mélisse qui agira de façon générale sur la sphère nerveuse et sur la sphère digestive.

  • La Fleur d’Oranger pour sa vertu calmante

  • Le Petit Grain Bigaradier qui favorise le sommeil, calme le système nerveux, les angoisses, les ruminations.

  • Fleurs de Bach Rescue peut aider en situation d'urgence


Intégrer des micro-changements dans son quotidien pour notamment stimuler le nerf vague qui fait partie du système de régulation du parasympathique qui contrôle la relaxation, le repos et la détente.

  • Apprendre à bien respirer, en pratiquant la cohérence cardiaque ou la respiration yoqique par exemple, permet d’optimiser l’oxygénation des tissus et des organes de l’organisme mais aussi d’activer le système nerveux parasympathique de manière générale, qui activera le nerf vague qui lui, connecté au cœur, donnera instruction d’abaisser la pression artérielle et la fréquence cardiaque.

  • Pratiquer le yoga sous toutes ses formes (posturale, respiration, méditation, chant,...) pour activer le parasympathique, le yoga permettrait d’augmenter les neurotransmetteurs GABA (apaisants) sous la stimulation du nerf vague. Pour en savoir plus, c'est ici.

  • Pratiquer une activité physique, même douce comme la marche, la natation, le vélo, le tai chi…, si possible à l’extérieur et dans/à proximité de la nature (jardin, parc, forêt, mer, montagne) pour s’oxygéner et permettre aux cellules de se régénérer & booster la vitalité.

  • Respecter les phases de sommeil et favoriser un bon sommeil en dinant léger, en évitant une activité physique ou cérébrale intense au moins une heure avant l’heure de se coucher (TV, médias sociaux, jeux vidéos) et en favorisant une pratique relaxante (musique douce, relaxation,...) soutenant l’arrivée du sommeil.​

  • Favoriser les activités qui procurent détente et relaxation comme le chant, la danse, la peinture, la méditation, le yoga, le qi cong, des exercices de respiration. A noter que rire et chanter augmenterait la production d’ocytocine, l’hormone de l’amour 🥰

  • S'exposer au soleil dès que possible


*Avant toute utilisation de plantes ou de huiles essentielles, je vous recommande de vous renseigner auprès d'un professionnel sur les précautions d'emplois et contre-indications.




bottom of page